• Parka, bonnet, moufles et un léger fou rire... Voila le Ice Bar à Paris, ou The Kube, seulement 30 minutes mais de la Vodka à gogo... Vodka pure, vodka goût citron, goût orange et goût vanille... Puis ont suivi les coktails de Vodka : Banana split, Tarte tatin et Bubble Gumm !
    J'ai adoré même si c'est un peu cher... Le lounge bar est un plaisir des yeux. Des sièges confortables, qui se balancent, des oeufs qui te bercent et après un peu trop de vodka tu te laisserais bien tomber dans les limbes et rejoindre morphée.

    Finalement le Rex Club ce sera pour une prochaine fois... Travailler le dimanche c'est pas une vie... même si nous avons gagné une heure...

    Préparer le petit déjeuner et penser aux clopes déposées sur le plan de travail, sortir le nutella et la confiture de fraise alors qu'on ne mange jamais le matin... Plier les vêtements et les déposer sur la machine à laver, alors qu'on ne range jamais le matin avant d'aller travailler...

    Claquer la porte et se dire que la Vodka a ça d'intéressant qu'on ne s'en lasse pas.

    Pour aller au Ice Bar, un petit tour par là, sur réservation uniquement : http://www.kubehotel.com/kubehotel.html




    Music : "Nursery Rhyme Breather"

    12 commentaires

  • Pour votre été je vous propose... une batterie de romans, à mettre dans votre petit sac de plage, ou pour vos soirées à l'ombre des cocotiers un coktail à la main ou encore avec un Hyper-Sensation (plusieurs vodka, plusieurs saveurs, plusieurs sensations, si si c'est vrai avec une préférence pour celles au caramel et au réglisse !)... Bref, moi j'emmène avec moi et ma serviette de plage différents genres, différents styles :


    - "Seras-tu là?" de Guillaume Musso... Il aime l'amour et le fantastique.

    - "Vous descendez?" de Nick Hornby... Humour décalé face à une tentative de suicide... collective ?

    - "Lily la tigresse" de Alona Kimhi, parce que j'ai envie d'un truc de fille.

    - "Malavita" de Tonino Benaquista... J'adore juste cet auteur espagnol, qui sait me faire rire.

    - "Ils ont changé ma chanson" de Corinne Rousset, sur le monde impitoyable des maisons de disques !



    Sinon, Louis Aragon a écrit : "Un beau soir l'avenir s'appelle le passé. C'est alors qu'on se tourne et qu'on voit sa jeunesse."

    3 commentaires
  •  




    C'est le matin, départ de deux jeunes filles et de leur chevalier servant pour les plages de la côtes, pour le soleil et son air frais... Sous le soleil exactement.




    Couchées sur la plage dans leur bikini, elles s'abrutissent de tests de nos chers magasines féminins, si si, elles décryptent tant bien que mal leur horoscope pendant qu'il se fout d'elles : vous n'allez pas y croire ? Evidemment que non, surtout si ce n'est pas bon. Et ça a donné ça entre 3 magasines différents :




    "Les planètes sont d'accord pour vous faire évoluer (je devrais les remercier, non ?), pour vous offrir de nouvelles opportunités et faire progresser les situations dans le sens de la marche."  Je ne sais pas pour vous, mais... "Les femmes c'est du chinois, les comprenez vous moi pas"




    "Surprenants résultats d'une affaire amorcée nonchalamment, vous serez hyperefficace. Une rencontre étoilée est prévue." Euh c'est quoi une rencontre étoilée ?




    "Vous rayonnez ! Décidée, sûre de vous, entreprenante. Les résultats ne tarderont pas à se montrer à la hauteur de os nouvelles exigences. Et puis, vous allez rencontrer le Grand Amour, et il vous rendra presque téméraire (pourquoi presque ?). Vos peurs s'envoleront comme par enchantement et serez Enfin libre d'aimer (c'est qu'ils écrivent bien dans nos magasines féminins!!)."




    Heureusement pour nous sauver, le vent, la tempête, la pluie... Evidemment à moitié nues et allongés sur nos serviettes nous avons moyennement apprécié jusqu'à ce que les rires secouent nos entrailles. Alors on s'est balladés, on a bu aux terrasses des cafés, on a rencontré des petits villages et un petit restaurant cosy où les escargots étaient délicieux.




    C'était mieux que Thelma et Louise, nous ne sommes pas mortes et notre chevalier n'avait cesse de compliments. Un nouvel ami, une personne hors du commun mais terriblement attachante à l'âge du Christ.




    Les éclairs ont illuminé notre soirée, ont fait sursauter mon petit (oui petit!!) corps mouillé, et mon téléphone en a buggé.




    Deauville hormis ses vacanciers, peut avoir un côté décallé, si si, et hier c'était nous !




    En attendant expo "Sur les pavés" au Mk2 bibliothèque aujourd'hui, des photos magnifiques avec des vespa partout...




    L'air s'est rafraichit et mon cerveau avec lui...


     


    Dans la voiture ! "Car ça, c'est vraiment toi, ça se sent que c'est toi"


    votre commentaire

  • Le Kitsch est pas mal du tout... Le Mojito m'a plu... Même s'il faisait très chaud ça rafraichit... même à des heures indues alors que je suis crevée... je me laisse entrainer : pauvre de moi !

    Bientôt Sydney... J'ai déjà envie d'y être... Plus qu'à trouver le billet : maintenant que la Commission Européenne a statué sur la transparence des tarifs aérien le toute taxes comprises va être de mise et aurevoir les mauvaises surprises qui font doubler le prix des billets ni vu ni connu (j't'embrouille ?)... Enfin même si pour l'Australie les billets sont flambants ! Ouch

    A part ça... bah ça...


    Ah si, toujours en pleine recherches, mais l'été n'est pas propices aux changements que j'envisage... voyons voyons...

    5 commentaires
  •  




    Vie sociale en plein essort pour un peu de réconfort...

    J'ai essayé le Restaurant "Toi"... une pure merveille... J'en avais eu l'idée il y a longtemps et quand on n'a pas pu partager, et bien on partage quand même mais différemment... Des soirées à thèmes dans un décor de rêves... Bien sûr du Bobo, du clinquant, du m'as-tu vu... mais si l'on passe outre cela ou pas d'ailleurs, l'athmosphère a un charme qui a su m'atteindre... et le champagne aussi d'ailleurs.

    Passons sur la soirée au Pub ambiance beauf football pour une finale un peu chiante et un match qui n'a pas éveillé mon intérêt plus que ça... Les "Italiens salopes" et "Arbitre PD" flottaient dans l'air et je n'ai pus m'empêcher de rebondir sur de tels mots, et il faut dire que les supporters ne sont pas les meilleurs amis de la Femme... je ne me suis pas faite que des amis... les bouteilles ont éclaté pas très loin de mes pieds et un jeune homme a très mal pris que je ne sois pas intéressée par lui et son anatomie... il faut dire que le coté je t'envoie un de mes amis pour savoir si tu voudrais me revoir on ne me l'avait pas fait depuis le collège ! Bref... Bon c'était il y a déjà une semaine, non ?

    Le choix d'un restaurant pour 15 personnes n'est pas chose aisée... La Maroquinerie m'a fait de l'oeil, le XXème art me sautait aux yeux avec son coté branchouille, tandis que Le Colimaçon plus tranquille et bohème comme j'aime a remporté tous les suffrages... Malheureusement les longs week-end emportent vite les gens qu'on aime... Ah la la... Ce fut quand même une excellente soirée : mon chignon plumé m'a plu !




    Un après-midi au soleil, pas le bar, l'astre !! Un pique-nique comme je les aime où je suis arrivée après la guerre : je n'avais pas faim... Plein de photos pour figer ce moment... longtemps, longtemps.

    Une soirée plus qu'arrosée dans un appartement privé (ou deux plutôt), une petite cour pavée et trop, beaucoup trop de Ti-punch ! Moi qui n'en bois jamais... Des nouveaux contacts, une excellente ambiance et beaucoup de bêtises sorties de ma bouche.... Quelle décadence !



    Un petit tour d'Île Enchantée, je ne pouvais pas l'éviter, le Mojito juste comme il faut.


    Sabado 22 de Julho : Rave party San Sebastian Donostia, je n'y serai pas !




    Je suis crevée...




    Réveille moi quand je serai dans tes bras.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique