•  

    Plus peur de rien comme peur d'un peu tout... Le coeur s'emballe, les roues s'emmèlent, les langues fourchent.

    Tsss...

    Envie d'être méchante, envie de rire, de crier parfois, d'hurler même dirais-je.

    Pourquoi résister à la tentation ? Non non non, pas l'Ile de la tentation, loin de là... (même si j'avoue volontier que ça me fait sourire).

    Une famille où tout change. Se rendre compte que tout n'est pas si figé.

    S'éloigner pour se rapprocher.

    S'éloigner pour en finir.

    Sur 3 on n'est plus grand chose quand on est la numéro deux.

    Envie de number one.

    Paroles, musiques, les bons accords au bon moment.

    Se regarder de loin et se reconnaitre à peu près même si tout est tout flou. Je dois retourner voir l'ophtalmo ! C'est dingue comme ma vue baisse.

    Peut être que je vieillis ?

    C'est drôle de dire ça pour moi justement maintenant.

    La dead line est arrivée.

    Voyons efface tout ça et commence ailleurs.

    Commence ailleurs.

    Commence ailleurs.

    Ce n'est pas un ordre. C'est un constat.

    Un constat tardif mais un constat quand même.

    Et puis...

    Mieux vaut tard que jamais.

    J'inspire.

    J'aspire.

    Plus de poursuite.

    Juste le B....

     


    9 commentaires
  •  

    J'ai pleuré... J'ai commencé et je ne me suis plus arrêtée. Mes rires se mélaient parfois aux larmes mais ce sont celles-ci qui prédominaient.

    J'ai pleuré... devant ce film, émouvant, doux, poétique... chanté.

    J'ai pleuré... en écoutant ces musiques d'autres temps, qui m'emmenaient dans d'autre lieux...

    J'ai pleuré... quand je me suis mise à chantonner dans la rue, sous la presque pluie "As-tu jamais aimé, pour la beauté du geste?".

    Pourtant j'ai rit... oui j'ai rit aussi.

    J'ai reconnu chacun des quartiers, le mien comme les autres... Je pourrais dire où, je ne saurais dire quand.

    J'ai pesté, contre les trop souvent là, contre les ceux qui doivent, contre les "je ne te dérange pas" qui n'attendent aucune réponse.

    J'ai pensé... à celle qui n'est pas loin et...

    J'ai pensé que ça aurait pu être moi et qu'il n'aurait pas été là. Oui j'ai pensé à moi parce que je suis une putain d'égoïste !

    Ce film est poignant...

    Pour la beauté du geste... je recommencerai...

    Parce qu'il n'y a pas de fin... 

    Pour la beauté du geste... je commencerai... 

     

    "Les Chansons d'amour"


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique