• Pendant que beaucoup fêtent la victoire des français au foot, et leur arrivée en finale, je préfère me ballader au Centre Georges Pompidou. Seule. Je crois que j'apprends la solitude, difficile parfois, réconfortante d'autres, pesantes par moment et libératrice quand le reste ne suit pas.





    Donc c'est seule que je m'avançais vers ce Centre qui me tendait les bras. Les Merveilles de l'expo "Los Angeles 1955-1985" m'ont plongé dans la contemplation. Et tandis que je décidais que quitte à être là il fallait bien en profiter je me dirigeait vers la Galerie 2 qui exposait David Smith, personnage totalement inconnu à ma culture, mais pour lequel je compte bien combler le manque. Et pourtant je ne suis pas une adepte de scultures mais je me suis oubliée en l'explorant. Cette exposition  venant directement de New York a réussit à créer un nouveau coup de blues, puis à me faire l'aimer tout de même.




    Mieux sans toi qu'avec toi, ça apprends à vomir sans y mettre les doigts ! Quoi ? Non non rien rien...




    Et puis il faut passer à autre chose... Et rien de mieux que de se culturer (oui je sais ça ne se dit pas ! pfff mais moi j'aime bien)....





    Alors pour se changer les idées, moduler son moral, essayez la Culture !


    2 commentaires

  • En fond sonore : "Broken Drum", Boards of Canada.

    Elle regardait la lune, comme pour s'en imprégner, elle rêvassait dans cette nuit pas si noire, presque blanche. Les choix sont durs, ceux qui sont subit encore plus, mais voilà elle n'a pas le choix. C'est contrariant, déstabilisant. Se dire que la chose la plus heureuse qui lui soit arrivée puisse la rendre si malheureuse, et la dégoûter de ce qui pourrait arriver. Elle ne veut plus de tout ça, se refuse à retomber dans le panneau de sentiments incontrôlables, incontrôlés.




    Sa grand mère lui a dit la veille que la vie est trop courte, qu'elle est encore jeune pour choisir ce qui la rends heureuse et quitter ce qui la plombe... C'était un autre temps Mãe chérie. Aujourd'hui on se fait quitter par ce qui était beau, et l'on craint d'avoir tout gâché, de n'avoir fait que passer. On écoute d'une oreille distraite mais pas tant que ça que l'on a été le doux passage, la faiblesse indésirée, l'étape qui a permis d'avancer mais que l'on laisse sur le bord de la route. On écoute d'une oreille distraite mais pas tant que cela, parce que l'on sait que c'est faux, mais au final on se dit que pourtant c'est un peu ça. Et on vous dit ça pour vous consoler, ah bon ?




    Elle regardait la lune, elle rêvait qu'elle rejoignait les étoiles. Un peu trop de Martini encore, seule cette fois-ci, encore, le début d'une déchéance ou les prémisses d'un alcoolisme passif. Allez c'est juste un Martini.




    Elle n'arrive même plus à se donner un peu de plaisir, ça ne l'intéresse pas, elle a essayé hier mais ce fut un cuisant échec. Même ses jouets n'y ont rien fait! Elle sombre aujourd'hui et demain elle sera heureuse. Du moins elle fera comme si parce qu'il faut bien.




    Elle a décidé d'y aller seule devant ce phare, elle a décidé d'y pleurer peut être parce qu'on ne peut pas tout avoir. C'est ton anniversaire, fais un vœux ! Oups, il ne se réalisera pas. En même temps elle sait que les vœux ne se réalisent jamais, du moins ceux qui comptent. Elle continue à fumer, il faut bien mourir de quelque chose, et avec l'alcool elle se donne deux choix, c'est déjà ça. Bon anniversaire.




    Elle s'est faite draguer, elle s'est dit « pourquoi pas? », essayer, juste pour voir comment ça fait d'être dans d'autres bras. Alors elle a sourit, elle a légèrement badiné, elle s'est dit que d'autres l'ont fait avant elle, qu'elle a déjà été celle avec qui l'on essaye, alors « pourquoi pas? ». Mais elle s'est dégonflée, elle n'a pas envie de ça, pas envie d'autres bras, même si elle a peur de dormir seule, ce n'est pas seule mais sans.




    A force de la regarder elle y est montée, la voilà sur la lune à tout surplomber. Alors c'est ça la vie ? Connaître quelqu'un et pfft l'oublier ? C'est ça la vie, aimer quelqu'un et pfft l'effacer ? C'est ça la vie, ces gens qu'elle regarde d'en haut, qui rient, qui pleurent, se congratulent, se tombent dans les bras ? Tiens, une gifle ? Oui c'est ça la vie.




    Alors elle redescend, vaut mieux y être que de la regarder, c'est moins déprimant, quoique... Allez hop un autre martini blanc, elle entend les klaxons, se cache derrière ses rideaux, rallume une cigarette et se trouve très pâle. C'est ça la vie ? J't'aime, J't'aime pas. Noir ou blanc ? Ah non ya du gris, mais elle a bien compris que ce n'est pas elle qui choisie, c'est toujours l'autre, un jour oui un jour non, lunatique voilà elle a trouvé. C'est peut être pour ça que la lune l'a fascinée.




    Elle ne sait plus quoi faire, elle est paumée. On ne raye jamais, mais quand on n'en a plus rien à foutre c'est pareil. Les souvenirs ça suffit pas. Mais les gentillesses t'oublies !




    Elle est montée sur la lune, en est redescendue, elle va être égoiste, il paraît qu'elle a bien commencé. Allez hop, une clope, un martini et au lit.




    Elle réfléchit trop, pose trop de question, est tombée dans le gris et hop l'oubli ! Putain l'oubli si on pouvait lui apprendre comment faire, apparemment il y en a qui y arrivent vite !




    La prochaine fois elle essaiera le soleil, c'est moins compliqué même si c'est plus brûlant !




     




    Comment son amie a dit ? Ce serait plus simple si tu lui en voulais ! Ah bah oui surement




     




    Mais Non


    Ton Coeur de pierre, je reste de marbre... Pfff même pas vrai !

     




     




     


    7 commentaires

  • Il faudrait que j'arrête de boire et que je commence à dormir....


    J'attends l'orage, le tonnerre, la vague de gouttes pour rafraichir ma vie... Je veux entendre gronder et danser sous la pluie... je veux fermer les yeux et être tremper, sentir l'eau glisser sur mes joues et se mêler à mes larmes...

    J'attends l'orage... Celui qui rafraichira l'atmosphère... et les libidineux aussi d'ailleurs...

    J'attends l'orage, celui qui gronde dans ma gorge, celui qui meurt d'envie de sortir, celui contre les cons et les salauds, celui qui me fait penser que "All Men are dangerous", "Men Suck"... Celui qui veut hurler quand j'ai peur de rentrer le soir tard parce qu'il est là, juste derrière moi, tous les soirs, celui qui me suit dans le noir...

    J'attends l'orage.... Plus fort... Plus retentissant que jamais... Celui qui détruira tout sur son passage...

    Celui qui laisse derrière lui une certaine plénitude...

    Attends de tomber tout au fond... et là, prends l'impulsion pour remonter.... Foutaises....

    J'attends la sérénité post orage.... juste quelques minutes... comme Sinclair....

    J'attends l'orage... et ses éclairs !!!

    4 commentaires


  • Hier soir, ma forte envie de tapas m'a fait me dire que j'aurais dû aller à Barcelone, même seule... Je le regrette un peu, même si ça n'aurait surement pas été le voyage de ma vie, même s'il m'aurait sans doute un peu déprimée, j'aurais dû y aller pour faire un pied de nez à cette putain de sensation qui me prends...

    Mes vacances s'approchent, enfin elles sont loin encore, Août c'est loin et près à la fois, rien de prévu et ça m'ennuie... Envie de plage et de soleil, as usual...

    Peut être Barcelone ? Mais ce serait suicidaire...
    Le Portugal ? Pas demain la veille que j'y retourne... D'ailleurs je reçois des messages d'inconnus portugais pour les soutenir demain ?! Hum...
    Demain soir je suis en w-e... Juste 2 jours mais quand même...

    J'ai bientôt 26 ans et ça me fait mal au cul... Je ne ferais rien d'ailleurs... Ni à mon cul ni au reste... Un petit peu d'évasion peut être... Partir là où l'on ne me trouvera pas, vu que je n'ai pas le choix d'avoir ce que je voudrais ce jour là... Autant faire l'amie invisible... Une fois dans l'année ça va ce n'est pas non plus si grave...

    J'ai essayé le Point Ephémère... J'adore... J'essaye de changer de lieux, ce n'est simple...
    Surtout quand tu es quasi sûre d'avoir raison, mais que tu es bien la seule à le penser...

    Je suis une Fée, je devrais réussir mes enchantements... Mais ma baguette est cassée, tordue, tronquée, volée... Arf...
    Une Fée de pacotille... Grrrr... Une sorcière un peu... mais là ce n'est pas mieux...

    Bref j'ai raison mais comme pour le reste du monde j'ai tord, je vais me faire une raison... Après tout l'erreur est humaine (notons que l'erreur n'est pas de moi tout de même !!)

    Têtue ? Oui et bien plus...
    Mais une têtue qui arrête de l'être sur ce coup...


    votre commentaire

  • Je suis tombée amoureuse dans un train, il était presque 11h et c'était un 3 Juin...

    Elle était trop apeurée, mais elle était si douée... Elle ressemblait à un ange.
    Il était assez grand, avait un côté bourru, c'était un branleur rien de plus.
    Il bégayait trop et vivait ailleurs, on était pourtant si bien chez lui.
    Elle était un peu trop vieille, elle oubliait hier mais racontait sa vie.

    Je suis tombée amoureuse dans un train d'un livre dont on m'avait trop parlé et que j'aurais pu détester. Pourtant il m'a fait rire.. il m'a fait pleurer.

    Leur choix de vivre, le choix d'aimer, de s'aimer, le choix de choisir... Crever de peur, mais continuer, juste parce qu'on l'a choisit.

    Je le savais "Quand on veut, on peut" et pourtant au début ils ne voulaient pas...

    Mon coeur a battu fort, très fort, il bat encore, à m'en décrocher la poitrine... C'est si bon d'aimer...

    Et pendant une seconde j'ai été heureuse de cela... je n'aime pas qu'on essaye de m'en dégouter.




    "Ensemble c'est tout", Anna Gavalda.



    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique